Dégustation du cidre des Asturies

L'art de savourer le cidre

Il y a une grande différence entre déguster et boire. Boire c'est un ingérer un liquide pour calmer la soif ou jouir d'un plaisir. Déguster c'est connaître au mieux le produit que nous testons, le soumettant à tous nos sens, afin de déterminer ses caractéristiques. Il s'agit d'un acte intellectuel, médité, réfléchi, et cela exige donc un certain degré d'apprentissage. 

La dégustation est à la fois une technique et un art. Il s'agit d'une technique, car elle est accompagnée d'une méthodologie qu'il est nécessaire d'apprendre et ses résultats sont exprimés dans un langage approprié et spécialisé. C'est un Art, parce qu'elle n'est pas une science exacte, chaque dégustateur utilise ses sens d'une forme unique et personnelle. Alors, pour profiter d'un cidre et le savourer vraiment, il faut posséder quelques connaissances basiques de l'art de la dégustation, de la culture du cidre: l'observer dans le verre, le sentir, le répartir sur les parties sensibles de la bouche pour le sonder et émettre un avis sur son style et sa qualité.

Être en possession des cinq sens

La dégustation fait appel aux cinq sens, à la fois la vue, l'ouïe, l'odorat, le toucher et en particulier le goût, sont nécessaires pour effectuer une bonne dégustation. Les sensations et notre perception mettent en évidence le rôle joué par le système nerveux et le cerveau. Le cerveau a le pouvoir de la mémoire, sans laquelle, la dégustation est impossible. 

Analyse Sensorielle

La mémoire peut être visuelle, olfactive et gustative.

En ce qui concerne l'aspect visuel, il faut surtout observer la couleur, s'il y a ou non la libération de dioxyde de carbone, la clarté, la brillance, la fluidité, etc

La partie olfactive s'intéresse à l'intensité, la qualité et le caractère des arômes.

En bouche, il faudra accorder une attention particulière aux quatre goûts de base: sucré, salé, acide, amer, et les interactions entre eux.

Ce système d'analyse peut être valide, avec des variations mineures, à la fois pour les cidres de nouvelle expression et pour les cidres mousseux. La dégustation des cidres traditionnels diffère des précédentes, et pas seulement pour la manière de le servir.

Dégustation du cidre escanciado traditionnel

Au moment de déguster le cidre fraîchement versé, nous devons prendre en compte un certain nombre de caractéristiques typiques. Visuellement, il faut observer la teneur en mousse appelée "espalme", qui est le comportement de la mousse à la surface générée lors du service, celle-ci doit disparaître rapidement et complètement, sans laisser de cercles ni de mousse. Vous devez également apprécier la résistance qui est la persistance d'une émulsion de bulles qui occupe toute la masse du liquide, qui disparaît lentement. Une résistance correcte exige une persistance plus ou moins prolongée. Enfin, il faudra observer l'adhésion de la mousse sur les parois du verre sous la forme de petites particules et de manière substantielle.

Au niveau de l'odorat, il est important de rappeler que ces cidres ont tendance à avoir une plus grande acidité volatile.

En bouche, il a un goût acide caractéristique, accompagné d'une amertume et d'une astringence très légère, tout en notant une sensation de douceur qui équilibre l'ensemble, c'est donc un produit sec sans sucre résiduel.

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.OK